· 

Mais qu'est-ce que la Psychologie Positive ?

Pendant des années la psychologie a basé ses efforts de recherches sur les dysfonctionnements de l'être humain ou plus clairement "sur ce qui va mal".

Ainsi le pôle contraire, qui pourrait regrouper les états d'épanouissement, l'optimisation des potentiels et pourquoi pas les données du bonheur, a été longtemps négligé.

 

C'est en 1998, que le Pr Martin Seligman jette un pavé dans la mare en pointant ce déséquilibre qui lui semble dommageable. Dès lors né un nouveau champs : La Psychologie Positive

 

 

Mais qu'est-ce que  la Psychologie Positive ?

La psychologie positive propose une nouvelle lecture, une nouvelle approche de l'être humain.

C'est une science qui porte son intérêt sur les forces, les déterminants du bien-être et le fonctionnement optimal des personnes.

Ainsi de nombreux sujets sont au coeur des études menées : gratitude, motivation, empathie, émotions agréables, résilience, bonheur, optimisme, espoir...

Il s'agit de savoir comment développer ce qui va bien plutôt que de se concentrer sur ce qui va mal.

Si nous devons l'imager nous pouvons utiliser la métaphore suivante : lorsqu'un élève obtient une note de 16/20, nous pouvons chercher ce qu'il a loupé pour perdre 4 points ou s'intéresser à ce qu'il a réussi pour en obtenir 16. Selon vous, qu'est-ce qui sera le plus porteur ?

Des recherches scientifiques sont ainsi menées depuis plus de 15 ans et démontrent tour à tour tout l'intérêt de cette prise de position.

Par exemple la plupart des gens pensent que la réussite dans différents domaines entraîne le bonheur. La psychologie positive a démontré que l'inverse était tout aussi valable : le bien-être favorise le succès !  

Cette composante a été confirmée grâce à une compilation de 225 articles scientifiques totalisant pas moins de  275 000 participants ! (Lyubomirsky,  King, et  Diener, 2005).

Bien entendu, cela ne remet pas en cause l'utilité de la psychologie dans ses aspects psychopathologiques (recherches/traitement des troubles mentaux).

 

S'agit-il de voir tout en rose ?

Une confusion entre pensée positive et psychologie positive et communément faite. 

C'est d'ailleurs une grossière erreur ! En effet, il ne s'agit pas de mettre du positif à tout va et relativiser les horreurs de la vie.

En psychologie positive il n'est pas nié les difficultés rencontrées de manière individuelle ou collective mais il est considéré qu'à travers cela se développent et se révèlent de nombreuses richesses de l'humain. 

L' autre différence fondamentale réside dans l'absence de démarche scientifique dans le courant populaire de la pensée positive.

D'ailleurs si les travaux de Coué (auto-suggestion positive) restent une piste intéressante, la psychologie positive à démontré que celle-ci est efficace lorsque la personne est déjà en disposition favorable.

 

Peut-on pratiquer la Psychologie positive ?

De nombreux professionnels sont venus enrichir leur pratique par des formations en psychologie positive.

Ainsi il est possible d'être accompagné par coachs, sophrologues, psychologues, enseignants... à travers des exercices et mise en application des principes de la psychologie positive. L'objectif : développer son aptitude à être bien ! et cela peut revêtir plusieurs approches.

 

Pour aller plus loin ...

- Introduction à la psychologie positive - Jacques Lecomte

- Et n'oublie pas d'être heureux, abécédaire de psychologie positive - Christophe André

- Pourquoi les gens heureux vivent-ils plus longtemps - Jordi Quoidbach

- Petit cahier de Psychologie positive - Yves-Alexandre Thalmann

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0